Découverte de Tokyo

Musée d’art métropolitain Teien de Tokyo

Musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

De retour à Tokyo après mon weekend cerisiers japonais, le musée d’art métropolitain Teien de Tokyo m’a complètement tapé dans l’œil grâce à l’une de ses expositions. La coupable est la collection de Shigeru Kashima intitulée French Picture Books, où il a réunit de très nombreux livres illustrés français pour enfants datant du XIXème jusqu’au XXème siècle. Une fois arrivée au guichet et mon billet en poche pour l’exposition, je découvre qu’il est également possible de visiter celle concernant la demeure du Prince Asaka. Et ce n’est autre que le musée ! Bon pour le coup, l’art déco c’est pas trop mon truc alors j’y suis pas allée… Mais cela m’a au moins donné plus de temps pour profiter des livres !

Musée d’art métropolitain Teien de Tokyo

Arrivée devant le grand bâtiment principal, je suis surprise par l’architecture très moderne du musée. Pour un bâtiment construit il y a plusieurs dizaine d’années, j’avoue que je m’attendais à autre chose ! Des buissons bien taillés sont plantés au centre de la grande place bétonnée, et à gauche se trouve l’entrée du jardin accessible gratuitement pour les détenteurs d’un billet.

Musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Deux statues de komainu trônent de chaque côté des escaliers, leur peau cuivrée corrodée par le temps.

Statue de komainu au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Les spirales sont présentes partout, de la crinière jusque dans la barbe de la créature.

Statue de komainu au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Mon ami et moi les laissons alors derrière nous et entrons dans le musée.

French Picture Books : l’exposition coup de cœur

Une fois rentrés à l’intérieur, nous passons à travers l’exposition de la demeure du Prince Asaka et débouchons sur l’aile annexe du musée d’art métropolitain Teien. Il est temps de partir ensemble à la découverte des livres illustrés français !

Exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Les couvertures et intérieur des livres sont exposés, et j’adore pouvoir lire les histoires écrites sur les pages. La plupart sont très drôles et ont pour objectif d’éduquer les enfants avec des histoires de garnements ou d’enfants plus sages qui découvrent le monde. On se marrait mais on était bien les seuls : à part deux japonaises qui nous ont parlé français, le reste ne venait voir que les images.

Livres de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Jean le Hargneux, lui, c’était un petit terrible vous l’aurez deviné…

Livre Jean le hargneux de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

On profite des magnifiques illustrations de Voyages de Gulliver dans les contrées lointaines, les indémodables Fables de la Fontaine, Sans famille et En famille de Hector Malot et Magasin d’éducation et de récréation : petites tragédies enfantines. Il y a également toute l’histoire illustrée de Jeanne d’Arc sur les murs, l’occasion de redécouvrir un peu sa vie. Parce que je fais malheureusement partie des personnes connaissant le début et la fin de son histoire mais pas vraiment ses combats…

Livres de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Au XXème siècle, on retrouve beaucoup d’histoires avec des animaux personnifiés, comme Azor et Mistigri et Babar.

Livre Azor et Mistrigris de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Il y a aussi Gédéon qui me dit vaguement quelque chose…

Livres de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Livres Gedeon de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Cette fois ce sont les chats qui sont à l’honneur avec La famille Mistigri !

Livre La famille Mistigri de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

La série très connue de livres Scènes de la vie privée des animaux raconte quant à elle des nouvelles et contes satiriques mettant encore une fois nos amis les bêtes au cœur de l’histoire.

Livre Scènes de la vie privée des animaux de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Arrivés à la fin de l’exposition, mon ami et moi faisons la découverte d’un étrange jeu de l’oie appelé Grand Jeu du Bébé Jumeau datant de la fin du XIXème siècle. Le but est de tomber sur des cases de bébés français, et si le joueur tombe sur un bébé allemand il a alors de nombreux malus… Un poil glauque quand même. On finit finalement sur des livres plus récents, avec notamment Châtaigne et Panache que vous connaissez sans doute !

Livres de l'exposition de livres français pour enfants au musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Direction maintenant le jardin du musée !

Jardin du musée d’art métropolitain Teien de Tokyo

Nous débouchons sur une large pelouse où les visiteurs se posent histoire de profiter un peu de l’ombre.

Jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Derrière nous, le musée avec sa jolie architecture et ses colonnes blanches.

Musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

A l’étage, nous apercevons les visiteurs de l’exposition de la demeure à travers les grandes vitres.

Musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Nous commençons la visite et tombons sur une lanterne aussi usée que nos amis komainu de l’entrée.

Lanterne dans le jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

On retrouve dessus des formes étranges, probablement des hommes mais il est difficile de les distinguer.

Lanterne dans le jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

La couleur des premières fleurs que l’on croise sur notre chemin vient nous sauter à la figure. Et quels longs pistils ! Ouais, ça sonnait mieux dans ma tête quand même…

Fleurs roses du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Fleurs roses du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Un peu plus loin se trouve le café du musée d’art métropolitain Teien, toujours très lumineux avec de grandes baies vitrées.

Musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Après quelques minutes de marche, nous entrons dans le jardin japonais. On peut notamment visiter la maison de thé utilisée à l’époque par le Prince Asaka.

Maison de thé du jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Et c’est là aussi un endroit très lumineux avec des ouvertures sur l’extérieur et du bois clair à l’intérieur.

Intérieur de la maison de thé du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Tout près, une fontaine en bambou similaire à celle que j’avais vue au Fujita Memorial Garden de Hirosaki.

Fontaine en bambou du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Nous débouchons ensuite sur un étang entouré de verdure. Une atmosphère très reposante, surtout avec le peu de monde se baladant dans le jardin du musée d’art métropolitain Teien.

Jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo et son étang

Jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo et son étang

Les rayons du soleil passent difficilement à travers les branches feuillues des arbres.

Arbres du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

J’arrive finalement à trouver une ouverture afin d’avoir un aperçu de la cime des arbres.

Arbres du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Nous continuons à contourner le plan d’eau dans lequel se reflète la flore alentour.

Jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo et son étang

Mais pas seulement : les carpes koï sont également de sortie pour notre plus grand plaisir !

Carpes koï dans le jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Derrière nous, nous repérons un escalier permettant d’avoir une vue en hauteur du lieu. L’occasion de voir que derrière nous ça ne se bouscule pas…

Jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

C’est parti pour grimper quelques marches !

Escaliers dans le jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Et finalement, ce point de vue ne nous apporte pas grand chose de plus… Le soleil n’éclaire pas les lieux à cette heure de la journée, mais le jardin japonais reste magnifique malgré tout.

Jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo et son étang

Arbres du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

La visite presque terminée, nous empruntons un petit pont en bois qui permet de traverser l’étang.

Pont et étang dans le jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

Jardin japonais du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo et son étang

Le reste du jardin du musée d’art métropolitain Teien n’est guère intéressant, le jardin japonais faisant clairement le charme de celui-ci.

Arbre du jardin du musée d'art métropolitain Teien de Tokyo

A très vite pour une prochaine aventure dans la belle préfecture de Tokyo !

Merci à mon formidable Papa pour l’appareil photo ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *